Cirphles
�cole normale sup�rieure CNRS
> CIEPFC > Équipe > Pages personnelles > David Rabouin

David Rabouin


Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm A/L 1992), agrégé de philosophie, j’ai soutenu en novembre 2002 une thèse de philosophie sous la direction de Michel Fichant : « Mathesis universalis. L’idée de ’mathématique universelle’ à l’âge classique ».
Après avoir enseigné de 1998 à 2003 à l’Université de Tours, je suis actuellement chargé de recherches au CNRS dans l’équipe REHSEIS (Recherches Epistémologiques et Historiques sur les Sciences Exactes et les Institutions Scientifiques - CNRS - Paris - UMR 7219 "SPHere") et j’enseigne dans le cadre du master LOPHIS SC2 (Paris 7 - ENS - Polytechnique).

Mes recherches portent sur les rapports entre philosophie et mathématiques (plus particulièrement sur l’idée d’une « logique de l’imagination », une des définitions données par Leibniz à l’idée de "mathématique universelle" qu’il rapportait à une forme de logique intrinsèque de la spatialité). Après avoir exploré ces notions d’un point de vue historique (Mathesis universalis. L’idée de mathématique universelle d’Aristote à Descartes, P.U.F., février 2009), je m’intéresse aux prolongements actuels de ces questions.

Avec Elie During, Quentin Meillassoux et Patrice Maniglier, je dirige depuis 2009 la collection "MétaphysiqueS" aux Presses Universitaires de France.

Page professionnelle (CNRS)
Page du groupe de travail sur les rapports entre philosophie et mathématique au XVIIème s.


QUELQUES PUBLICATIONS, CONFERENCES, ...

LIVRES

Vivre ici. Spinoza, éthique locale, Paris, PUF, 2010, coll. "MétaphysiqueS".

Mathesis universalis. L’idée de « mathématique universelle » d’Aristote à Descartes, Paris, P.U.F., coll. « Epiméthée », 2009.

Matrix, machine philosophique, Ellipses, Paris, 2003 (en collaboration avec A. Badiou, T. Bénatouïl, E. During, P. Maniglier, J.-P. Zarader).

Le Désir, Paris, G-F, 1997, collection « corpus ». Anthologie avec introduction, commentaires et glossaire, 245 p.

PARTICIPATION A DES OUVRAGES COLLECTIFS

« Mathesis, Méthode, géométrie chez Descartes », dans Frédéric de Buzon et Denis Kambouchner (éds.), Lectures de Descartes, Paris, Ellipses, à paraître en 2009.

« Réduction, blocage, déplacement : l’art de disqualifier la question », (avec E. During), dans Francis Wolff (éd.), Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ?, Paris, P.U.F., avril 2007.

« Du Non-vouloir. Contre l’involontarisme en politique », dans M. Alizart et C. Kihm (éds.), Fresh Theorie II, Léo Scheer, 2006.

« Idée, représentation et correspondance mathématique chez Leibniz », dans Kim Ong-Van-Cung (éd.), La voie des idées ? le statut de la représentation XVII-XIXe siècles, Paris, CNRS-éditions, mars 2006.

« Le problème de l’expression et la logique de l’ordre », dans Lorenzo Vinciguerra (dir.), Quel avenir pour Spinoza ?, Kimé, 2001, p. 155-181.

ARTICLES

« À quoi bon l’ontologie ? Les mondes selon Badiou », avec P. Maniglier, Critique, n. 719, avril 2007, p. 279-294.

« Husserl et le projet leibnizien d’une mathesis universalis », Philosophie, n. 92, « Leibniz dans Husserl et Heidegger », décembre 2006.

« Logique, mathématique et imagination dans la philosophie de Leibniz », Corpus, n. 49, « Logiques et philosophies à l’âge classique », hiver 2005, p. 165-198.

« La ’mathématique universelle’ entre mathématiques et philosophie d’Aristote à Proclus », Archives de Philosophie, Tome 68, cahiers 2, « Sciences et Philosophie dans l’Antiquité », été 2005.

« Les mathématiques à l’épreuve de la représentation », Critique, n. 661-662, Juin-juillet 2002, p. 517-531 (à propos de Lucien Vinciguerra, Langage, visibilité, différence. Histoire du discours mathématique de l’âge classique au XIXème siècle, Paris, Vrin, coll. « Mathesis », 1999)

« Entre Deleuze et Foucault, penser le désir », Critique, Juin-juillet 2000, n. 637, p. 475-490.

« Labyrinthes de Spinoza », Critique, n. 627-628, Août-Septembre 1999, p. 686-698 (à propos de S. Nadler, Spinoza : A Life, Cambridge University Press, 1999).

CONFERENCES EN LIGNE

conférences disponibles sur le site "Diffusion des savoirs" de l’ENS :

« Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? L’art de disqualifier la question » : conférence prononcée avec Elie During à l’Ecole normale supérieure (Paris), le 11 juin 2005, dans le cadre de la journée MENS, « Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien ? »

"Objet, monde, relation, transcendantal", intervention au Colloque "Autour de Logiques des Mondes", 24-25 novembre 2006

La seconde partie d’une conférence sur "What is ’local’", séminaire conjoint ENS/American University of Paris/Reid Hall, 5 décembre 2006

"Mathesis universalis, logique de l’imagination et écriture symbolique (Descartes / Leibniz …Badiou)", Séminaire MAMUPHI (Mathématiques, Musique, Philosophie), Organisé par : Charles Alunni (ENS), Moreno Andreatta (Ircam) et François Nicolas (ENS/compositeur), 10 février 2007


VALORISATION

Membre du comité de rédaction du Magazine Littéraire, chargé des dossiers de philosophie et sciences humaines de 1998 à 2007.

Quelques textes publiés à cette occasion :

La philosophie serait notre compagne, à jamais

Un entretien avec Slavoj Zizek

Sartre. Une autre psychanalyse

Le bonheur m’ennuie

Maintenant un Dieu danse en moi

Spinoza de la rue du marché

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS