Cirphles
�cole normale sup�rieure CNRS
> CRRLPM > Colloques > Archives > Littérature et vanité : la trace de l’Ecclésiaste de Montaigne à (...)

6-7 juin 2008

Colloque international organisé par le Centre de recherche sur les relations entre littérature, philosophie et morale (CRRLPM) de l’École normale supérieure de Paris, en collaboration avec l’équipe « États, sociétés, religions de l’Europe moderne » de l’Université de Versailles et l’équipe « Littérature et philosophie » du Centre d’étude de la langue et de la littérature française des xviie et xviiie siècles (CELLF, Paris IV-CNRS)

Le vendredi 6 juin (ENS, 45 rue d’Ulm, Paris, salle des Actes) et le samedi 7 juin 2008 (Musée des Granges de Port-Royal des Champs, Magny-les-Hameaux).

Présentation

Parmi les grands textes bibliques sans cesse commentés et repris par la littérature, la philosophie et les arts, L’Ecclésiaste occupe, dans notre mémoire, une place singulière. Cette singularité ne tient pas seulement à la richesse foisonnante de ses disséminations. Elle résulte aussi d’une série d’indéterminations plus spécifiques auxquelles L’Ecclésiaste dut, pour une large part, son énigmatique plasticité. Par cette capacité à se fondre dans les traditions les plus différentes, voire les plus opposées - des plus « orthodoxes » et topiques, aux plus hétérodoxes et marginales -, L’Ecclésiaste, d’une métamorphose à l’autre, intrigue et fascine. Il s’agira, en cette enquête collective, de faire état de certains de ses déplacements majeurs, entre des moments de l’histoire de la pensée et des représentations où sa trace fut particulièrement marquante. Comment interpréter, à chaque fois, cette trace ?

De Montaigne à T. S. Eliot et à S. Beckett, en passant par L’Ecclésiaste des libertins, celui des philosophes des Lumières, des Romantiques, des Décadents…, on se demandera notamment comment ce texte biblique, séminal à tant d’égards, put être associé à une méditation continue sur les fondements de la pensée morale et sur ses variations mêmes, dans l’horizon mouvant de la Vanité. Et l’on réexaminera dans cette perspective les différentes valeurs associées à ce terme – contesté, on le sait, par bien des traducteurs – et à la série de « cellules idéelles » issues également de L’Ecclésiaste, qui connurent des cheminements propres (ainsi « Il y a un temps pour tout », ou encore « Rien de nouveau sous le soleil »).

Le dialogue de la littérature avec la théologie, avec la philosophie, et avec les autres arts (peinture et musique notamment) constituera l’une des « entrées » les plus éclairantes pour ressaisir, en ses variations successives, la trace de L’Ecclésiaste.

Programme

Vendredi 6 juin 2008, ENS

9h00 - Accueil des participants et introduction au colloque (Monique Canto-Sperber, Jean-Charles Darmon)
9h30 - Antoine Compagnon « Vaines pointures, mais toujours pointures »
10h00 - Carlo Ossola
10h30 - Discussion et pause
11h - Philippe Sellier "Salomon de Tultie : l’ombre portée de l’Ecclésiaste dans les Pensées"
11h30 - Jean-Charles Darmon : Un Ecclésiaste libertin ?
12h00 - Discussion

14h30 - Emmanuel Bury : Éloquence et vanité : traces de l’Ecclésiaste dans l’art oratoire du Grand Siècle de Jean-Pierre Camus à Bossuet
15h00 - Alain Mérot : Les Vanités de Poussin
15h30 - Emmanuelle Tabet : Chateaubriand et le « secret de l’Ecclésiaste »
16h - Discussion et pause
16h30 - Entretien avec Jacques Roubaud : Vanité des vanités : une expression trompeuse
17 h - Table ronde : Pierre-Antoine Fabre, Jean-Marie Valentin, Michel Berder, André Comte-Sponville.
18h - Improvisations autour de l’Ecclésiaste par Karol Beffa
19h - Cocktail

Samedi 7 juin 2008, Port-Royal des Champs

10h00 - Guillaume Métayer : Un Ecclésiaste voltairien ?
10h30 - Jean de Palacio : L’Ecclésiaste en sonnets : 1876-1878
11h00 - Discussion et pause
11h30 - Perrine Simon-Nahum : L’Ecclesiaste de Renan : la Conscience d’Israël
12h00 - Pierre-Yves Pétillon : Vastitude et Vanitude (en anglais dans le texte)
12h30 - Discussion

14h30 - Maël Renouard « La mélancolique sagesse de l’Ecclésiaste » (Hannah Arendt)
15h - Michael Edwards : Variations sur l’Ecclésiaste
15h30 - Discussion et pause
16h30 - Rien de nouveau sous le soleil ? Quelques prolongements philosophiques et conclusions avec Vincent Delecroix, Frédéric Worms et Jean-Charles Darmon

17h30 –-Visite des Granges de Port-Royal

  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS