Cirphles
�cole normale sup�rieure CNRS
> CRRLPM > Thématiques > Thématiques

Thématiques

Cinq axes principaux orientent les travaux en cours du CRRLPM :
1. Les relations entre fiction et morale. L’interprétation morale entretient des relations complexes avec la fiction, cette complexité étant notamment liée à certaines caractéristiques récurrentes dont il importe d’étudier les variations (le caractère circonstancié, non gnomique ou normatif du récit fictionnel, sa nature non exclusivement référentielle…) En amont de ces difficultés, les théories de la fiction nous éclairent sur la façon dont on a conçu les liaisons ou l’autonomie entre fiction et morale. En aval, l’étude des réceptions morales des récits de fiction, en particulier par la critique philosophique ou religieuse et par la censure, permet de définir les modalités de lecture morale dans une société donnée.
2. Les types d’expérience de pensée d’un genre à l’autre. La littérature propose des expériences de pensée sur la connaissance de l’homme et du monde, sur les façons d’agir ou de bien vivre, qui entrent en dialogue avec celles que proposent la science ou la philosophie, mais sans relever des mêmes procédures logiques. On s’interroge, dans la longue durée, sur ces types d’expériences morales et de questionnements axiologiques auxquels la poétique et la pratique des différents genres littéraires furent successivement liés, à une certaine distance – fort variable selon les cas et les moments envisagés - des élaborations théoriques propres aux discours philosophiques contemporains. Certains genres comme l’utopie ou la fable feront l’objet d’enquêtes spécifiques. 
3. L’histoire des formes de la pensée morale. Il s’agit d’analyser les diverses formes de la pensée morale envisagées en différents moments de l’histoire de la littérature, et de ses relations avec la philosophie, la théologie, les sciences et les arts. Les interactions entre les divers champs disciplinaires seront favorisées. Parallèlement, les formes de jugements, de réfutations, de censures… seront examinées dans leurs singularités.
4. L’histoire des déplacements des concepts moraux, entre littérature, philosophie, sciences et arts. Divers concepts moraux brillent par leur fécondité esthétique ( ainsi « vanité », « divertissement », « imposture », « immoralité »… - une série de séminaires et de colloques transdisciplinaires leur étant consacréé). Leurs histoires respectives seront examinées par des séries d’enquêtes afin de mettre au jour la continuité et les évolutions, les écarts et ruptures, les usages et effets divers de ces concepts moraux.
 
  |   Contacts & Plans  |   Mentions légales  |   Plan du site  |   Suivre la vie du site RSS